Doodlebug, un court métrage de Christopher Nolan

Christopher Nolan, vous connaissez surement ? Mais si, le réalisateur de Following et Insomnia… Toujours pas ? Et si je vous dit Memento et The prestige ? Ça vous dit quelques chose ? Et The Dark Knight et Inception ? Çà vous revient ? Chose peu surprenante, le réalisateur a commencé sa carrière comme la plupart d’entre nous, par la réalisation de courts métrages, trois plus exactement. Nous avons réussi à mettre la main sur l’un d’entre eux.

christopher nolan

Après I’m Here, un court de Spike Zonze et The Big Shave, le premier court métrage de Martin Scorsese, nous vous présentons donc Doodlebug, l’un des courts métrages réalisé par Christopher Nolan. Un court métrage très court, 2:56 seulement, et pas beaucoup plus compliqué que celui de Martin Scorsese: Un lieu, un acteur et aucun dialogues ! A se demander si ce n’est pas là qu’on détecte les réalisateurs de génies. Des personnes capables de faire un film fort et unique avec une restriction de moyens maximale.

Doodlebug affiche une mise en scène très maîtrisée, qui alterne entre mouvements de caméra, de l’acteur et changements de plan pour créer une tension et une atmosphère bien particulières. Les indices sur la chute  finale apparaissent peu à peu comme dans plusieurs longs métrages de Christopher Nolan réalisés par la suite. Enfin, malgré l’absence de dialogue, les thématiques chère au cinéaste : folie et manipulation émergent déjà de ce court métrage franchement réussi.

Court métrage Doodlebug de Christopher Nolan

About author View all posts Author website

Christopher Guyon

1 CommentLeave a comment

  • Je ne le connaissais pas celui ci. Ça me fait un peu penser à du Lynch (je pense à l’ambiance d’Eraserhead), et à Evil Dead : l’armée des ténèbres de Sam Raimi pour le coté « je me bats contre moi même ». Simple et efficace.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *