Les nouvelles méthodes de tournage avec un reflex numérique comme le 5D Mark II

Depuis maintenant plusieurs années, une technologie a bouleversé la manière de faire des films. En provenance directe de la photographie professionnelle – et maintenant amateur -, il s’agit des reflex numériques permettant de filmer en haute définition. Grâce à cette technologie, le coût moyen d’un tournage s’est effondré et a permis au plus grand nombre de pouvoir filmer en qualité professionnelle à moindre coût.

Historique de la vidéo au reflex numérique

C’est en septembre 2008 qu’a été annoncé le Canon 5D Mark II, nouveau best seller du reflex professionnel chez Canon. Avec lui est apparue la possibilité de filmer en Full HD (1920 x 1080 pixels) sur un capteur grand format 24 x 36mm. Une première dans l’univers de la photo, et du cinéma.Très vite, de nombreux professionnels, puis amateurs se sont emparé du 5D Mark II (renommé affectueusement 5D2) afin de produire des vidéos de qualité pro à petit budget. A titre d’exemple, alors que le 5D2 coûtait dans les 3 000€ en 2009, la première caméra professionnelle tournant en 1080p (donc à la même définition) n’était pas trouvable sous la barre des 15 000€ !

5D Mark 2 ou caméra ? Que choisir pour un tournage

Beaucoup ont alors pu réduire drastiquement leurs budgets de tournage, et surtout beaucoup ont pu démarrer dans le cinéma avec du matériel professionnel.Quelques doutes subsistaient quant à la qualité de la vidéo fournie par le 5D2. Mais quelques tournages comme l’épisode final de la saison 6 de la série à succès Dr. House fait exclusivement au 5D2 ont vite fait adopter l’objet par Hollywood. Et il n’est pas rare de le trouver sur de nombreux films, jusqu’à un blockbuster comme Captain America !

Les avantages du reflex pour tourner un film

Nous l’avons vu, l’intérêt numéro 1 du tournage au reflex est évidemment le coût du matériel. Aujourd’hui, un 5D Mark II peut se trouver aux alentours de 1 500€ en occasion, pendant que son remplaçant vaut un peu moins du double en neuf. En quelques années, de nombreux accessoires tiers ont permis de rendre le tournage au reflex plus facile : steadycam, viseurs, écrans déportés, glides… quasiment tous les accessoires « classiques » du cinéma sont maintenant disponibles pour reflex.De plus, avec un reflex, vous avez l’assurance de trouver de nombreuses optiques compatibles avec votre boîtier. Plan américain, gros plan, macro, paysages… vus trouverez toujours des objectifs (professionnels) Canon ou de marque tierce qui répondront à votre besoin.

Un exemple d'accessoires pour un tournage avec un 5D Mark 2

La qualité vidéo est excellente. Le rendu (avec un objectif professionnel) est piqué comme il faut et grâce à l’apport du capteur plein format, il est possible de tourner des scènes avec une profondeur de champ ultra courte (vous savez, ce premier plan parfaitement net et l’arrière d’un flou crémeux – le bokeh de nos amis photographe – comme on les aime). Seul souci au tableau, ce rendu très visuel a tendance à être maintenant surexploité, et devient donc lassant. Comme toujours, c’est une question de point de vue, mais depuis maintenant quelques années, cet effet est tellement vu et revu qu’il peut donner un côté « cheap » à votre film s’il est trop utilisé.

Les inconvénients du reflex pour un tournage

Le tournage au reflex n’est cependant pas non plus parfait. Bien souvent, les reflex utilisent des technologies d’encodage différentes de celles utilisées par les caméras professionnelles. Le rendu est propre, cependant une fois derrière un banc de montage, votre monteur peut grincer des dents. Pas de possibilité de choisir votre framerate bien souvent. Or, un tournage en 24p, 25p ou 50i est souvent un choix important à faire pour être raccord sur vos séquences. Contrairement à une caméra professionnelle, il est rare de trouver un focus dynamique sur un reflex. Donc à moins de vouloir avoir une profondeur de champ gigantesque et filmer à f/16, vous devrez utiliser votre reflex sur pied fixe. Une autre solution consiste à investir dans un follow focus qui peut être d’une belle utilité. Apprenez toutefois à l’utiliser avant le début de votre tournage, car son utilisation n’est pas des plus aisées !

Enfin, le poids des fichiers produits par un reflex frise souvent l’obésité. Une carte de 16Go ne vous fera jamais plus d’une heure de rush, donc prévoyez large avant de démarrer votre tournage ! Et surtout, prévoyez un ordinateur dernier cri pour pouvoir traiter facilement les énormes fichiers vidéos qui seront générés. Jamais la puissance de votre ordinateur n’a été si importante dans le cadre de la création de votre film que depuis l’utilisation de ces reflex !

Tournage d'un court métrage avec un reflex numérique

En conclusion, l’utilisation du reflex numérique pour tourner votre film est maintenant quasiment indispensable, notamment en termes de rapport qualité/prix et de la quantité d’accessoires disponibles. Cependant, n’oubliez pas que rien n’est parfait, et qu’il faut anticiper les défauts de cet outil avant de démarrer le premier rush.

Mots-clés: long metrage canon 5d mark 3

About author View all posts Author website

Christopher Guyon

5 CommentsLeave a comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *