Règle des tiers au cinéma

Définition

La règle des tiers consiste à placer les personnages, objets importants ou tout autre élément clef sur des lignes imaginaires qui divisent l’image en parties égales. Ces lignes doivent être placées aux tiers horizontaux et verticaux. On les appelle les lignes de force et leurs intersections des points forts.

 

Comment ça marche ?

Le schéma ci-dessous illustre cette règle. Nous retrouvons deux lignes horizontales qui divisent l’image en trois parties égales. Il en est de même avec les lignes verticales. Les quatre points d’intersection sont représentés par des cercles rouges.

la règle des tiers et la composition de l'image

la règle des tiers

 

En plaçant des éléments importants au centre d’une image, on créé une impression statique et banale. L’objectif de la règle des tiers est de dynamiser son cadrage, le rendre plus vivant. Pour cela, il faut donc placer les éléments importants (personnages, objet, horizon…) sur les lignes de force, ou encore mieux, sur les points forts (les points d’intersection) de l’image. L’œil s’appuie naturellement sur ces points forts pour comprendre ce qu’il regarde.

Au regard de l’importance de ces points forts, il est préférable de ne pas y placer d’éléments mineurs qui auraient pour effet de parasiter le sens de  votre image, de votre plan. De même, il faut éviter de situer deux éléments importants sur la même ligne de force. Cela aurait tendance à les affaiblir mutuellement.

 

Exemples

Voici quelques exemples qui illustrent l’utilisation de le règle des tiers au cinéma et son impact sur l’image, le ressenti du spectateur.

la règle des tiers pour un paysage au cinéma

Exemple : Carnets de voyage de Walter Salles

 

Cette image, issue du film Carnets de voyage de Walter Salles est très riche du point de vue de la règle des tiers puisqu’elle illustre à la fois comment cadrer un paysage mais aussi comment situer les personnages dans le cadre.
Pour un paysage avec ciel, la composition idéale s’appuiera sur un découpage au tiers ou aux deux-tiers de l’image. Dans l’exemple ci-dessus, la ligne d’horizon est située sur la ligne horizontale haute de l’image. Cela a pour effet de mettre en avant le désert, son étendue. Si le réalisateur avait voulu donner la part belle au ciel, pour appuyer la chaleur du lieu par exemple, il aurait situé l’horizon sur la ligne horizontale basse afin d’avoir une proportion de deux tiers pour le ciel et d’un tiers pour le désert.
En ce qui concerne les personnages, ils sont tous les deux placés sur les lignes verticales. Le personnage principal, le Che,  incarné par Gael García Bernal est avancé et donc valorisé par rapport à son acolyte. Surtout, son regard va vers la gauche. Comme il est situé sur la ligne verticale droite, cela a pour effet de renforcer le regard, en lui donnant plus d’espace, plus de profondeur.

Pour un gros plan, la tête de l’acteur devra être placée sur l’un des points fort. Le regard sera renforcé si les yeux sont situés sur la ligne horizontale supérieure.

la règle des tiers pour un gros plan au cinéma

Exemple : Le seigneur des aneaux de Peter Jackson

 

Dans cet exemple, issu du film Le seigneur des anneaux – Les deux tours de Peter Jackson, toutes ces règles sont appliquées à la lettre. Les deux yeux du personnage sont sur la ligne supérieure est l’un d’eux est même exactement sur l’un des points d’intersection. Outre le visage, même le bâton tenu par le personnage est situé sur une ligne directrice. Cela lui donne une aura supplémentaire. L’objet devient indissociable du personnage, sert à le représenter.

 

Aller plus loin

Rappelons pour finir que cette règle des tiers n’est pas née avec le cinéma ni la photographie. Elle a des origines bien plus lointaines. Nous la devons à un architecte romain.

Celui-ci avait mis en place la règle du nombre d’or afin que ses constructions aient des proportions parfaitement harmonieuses. Il s’agit de mettre en place une répartition de l’espace qui rend égal le rapport entre la plus petite et la plus grande partie de l’image au rapport entre cette même grande partie et l’image dans son intégralité. Ce nombre d’or est plus exactement égal à  1,618. Cette théorie peut paraitre quelque peu complexe… Pourtant cela correspond simplement à une explication plus mathématique du principe utilisé pour la règle des tiers et ses fameuses lignes imaginaires.

About author View all posts Author website

Christopher Guyon

6 CommentsLeave a comment

Répondre à ALI HA Cancel Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *