La mise en page du scénario

Pour écrire un scénario, avoir une bonne idée, de l’inspiration et du talent, cela aide, mais cela ne fait pas tout ! Il faut aussi beaucoup de travail et surtout, des connaissances ! En effet, il y a de nombreuses règles et codes à respecter pour la mise en page d’un scénario. Je pensais connaître ces règles, et lors d’une réunion à la Maison du Film Court, je me suis rendu compte qu’il y avait plein de choses que je pouvais (et devais !!) corriger afin de mettre toutes les chances de mon coté pour convaincre un producteur de m’accompagner dans mon projet.

Livre sur le scenarioDans cet article, je vais vous présenter quelques éléments de base pour la mise en page du scénario, mais aussi pour le synopsis, la note d’intention, le cv et la biographie de l’auteur ! Pour aller plus loin, vous pouvez vous procurer les livres suivants, même s’ils sont régulièrement indisponibles :

Savoir rédiger et présenter son scénario de Philippe Perret et Robert Barataud

Savoir optimiser un scénario de Richard Sidi, script Doctor pour la Maison du Film Court

 

Vous pouvez également vous procurer le livre L’Ecriture de scénario de Jean marie Roth, mon livre préféré sur le sujet, et consulter l’article Ecrire un scénario de court métrage sur ce site. Voilà pour les ressources, venons en maintenant aux faits.

Le dossier de présentation d’un scénario de court métrage

Commençons par les bases. Choisissez une police agréable à lire, comme Helvetica ou Georgia. Ensuite, avant d’entrer dans le coeur du dossier, il y a déjà plein de choses à dire sur la première de couverture :

  • Tout d’abord, précisez bien qu’il s’agit d’un scénario de court métrage de fiction
  • Mentionnez bien votre nom et prénom, ais aussi vos coordonnées (Adresse, télephone, e-mail)
  • Vous pouvez éventuellement ajouter un sommaire, mais ce n’est pas indispensable

L’étape suivante, c’est le synopsis. Contrairement à certaines idées reçues, ce n’est pas idéal de faire un résumé complet :

  • 3 à 4 lignes max
  • Présentez l’univers, l’exposition
  • Mentionnez l’élément déclencheur

La suite de votre dossier, c’est le scénario en lui-même, dont on détaille la mise en page plus bas. Après votre scénario, vous devez présenter votre note d’intention :

  • Elle doit être personnelle, c’est le regard, le point de vue d’une personne en particulier, d’un auteur, sur un projet et une mise en scène
  • Elle est divisée en deux parties : Le « pourquoi » du film, ce qui motive l’auteur, l’histoire derrière l’histoire. Et dans un deuxième temps, le « comment », la présentation des partis pris esthétiques et la justification de ces choix.
  • La note d’intention doit contenir 2 ou 3 idées fortes. Le lecteur doit sentir un lien logique, une argumentation.
  • Evitez les questions, la note est un éclairage
  • Evitez les références cinématographiques à tel ou tel film ou réalisateur
  • Evitez les lieux communs et l’explication de texte : N’indiquez pas le genre de votre film
  • N’abordez de séquence en particulier

Après la note d’intention, vous devez inclure votre CV UNIQUEMENT si vous avez un vécu cinématographique, une expérience dans le secteur. Si ce n’est pas le cas, préférez une note biographique, pour donner une chance au lecteur de vous découvrir.

Si vous choisissez le CV :

  • mentionnez bien sûr votre Etat Civil et vos coordonnées
  • Vos expériences professionnels en lien avec le cinéma (Tournages auxquels vous avez participé, films réalisés…)
  • Ne listez pas forcément les scénarios écrits mais non réalisés

Si vous choisissez la note biographique :

  • Présentez-vous, expliquez en quoi votre parcours vous emmene aujourd’hui à vouloir réaliser ce film
  • Vous pouvez également parler de réalisateurs de films, évoquer leur travail

Sur la page suivante, je vous propose quelques recommandations plus spécifiques à la mise en page du scénario en lui-même.

Recommandations de mise en page pour votre scénario

Pour le scénario, il y a des règle à respecter, des codes compris des professionnels, mais aussi des petites astuces que même les scénaristes expérimentés ne maîtrisent pas toujours !

Pour commencer, il est préférable d’employer un style descriptif, qui met en avant le contenu de l’image, ce qui sera visible, mais aussi les sons et les actions. Privilégiez un scénario de récit, avec une unité d’action et de lieu, plutôt qu’un scénario de tournage. Montre et décrivez plutôt que d’expliquer.

Pour ce qui est du style littéraire, choisissez un vocabulaire simple et des phrases courtes : sujet + verbe + complément. N’hésitez pas à aller à la ligne à chaque changement de plan.

Pour chaque personnage, n’oubliez pas de la présenter lors sa première apparition. : Indiquez son nom, son âge, son sexe ainsi qu’une description physique. Au début de chaque séquence, vous devez rappeler le lieu, même s’il est mentionné dans le titre de séquence. ex : « Dans un chambre aux lumières tamisées, Jason, allongée dans son lit, regarde la tv… »

ecrire sur ordinateur

Les choses à proscrire dans un scénario

En plus des éléments qu’il est bon de mettre dans un scénario, il y a plein de choses à éviter :

  • Les verbes de pensée et d’intention, que l’on ne peut pas traduire à l’écran. ex : Claire est triste / Sophie réfléchit
  • Les descriptions qui donnent l’impression de lire un catalogue, avec des détails peu nécessaires, sur des accessoires qui seront peut-être différents le jour de tournage. ex: des chaussures rouge, un pantalon vert kaki, une table en bois de…
  • Les redondances : si un personne dit un gros mot, pas besoin de préciser qu’il est en colère ou nerveux, c’est superflu. Par, s’il le dit d’un ton mielleux, très calmement ou en souriant, c’est inhabituel. C’est donc tout à fait justifié de le préciser.
  • Les contradictions dans les intentions de jeu : « à la fois joyeux et nostalgique », « en colère et serein »…
  • Et surtout aucune indication de plan et ou de mise en scène. Le lecteur peut comprendre certains mouvements ou cadres que vous avec en tête, mais cela doit venir naturellement et ne pas être écrit noir sur blanc.

Comment présenter un titre de séquence ?

Séquence X / Int jour / Lieu
Il n’y a rien de plus à mettre comme information dans le titre de séquence, sauf dans des cas bien particuliers. Il est en effet vivement recommandé de préciser les flash back (fb), flash forward (ff) et rêves (rêve)

La présentation des dialogues

Pour les dialogues entre les personnages, il est bien sûr nécessaire, avant chaque réplique, de rappeler quel personnage prend la parole en précisant son nom ou son prénom.

Lorsque c’est un narrateur qui s’exprime, il faut indiquer la mention « over ». Lorsque c’est un conversation téléphonique, il faut indiquer « off ». A vos claviers maintenant !

About author View all posts Author website

Christopher Guyon

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *