Panoramiques horizontaux et verticaux

Le panoramique consiste en un mouvement, une rotation de la caméra sur sa position. En gros, on change progressivement l’angle de prise de vue, sans que la caméra ne bouge. Il s’effectue généralement à l’aide d’un trépied, sur lequel la caméra sera fixée, même si certains panoramiques sont réalisés en caméra portée. Le panoramique peut être horizontal, suivant un mouvement de droite à gauche (et inversement) ou vertical, suivant un mouvement de haut en bas (et inversement).

Le panoramique est généralement plus simple à réaliser que les autres mouvements dans le sens où la caméra reste sur sa position. Elle effectue simplement un mouvement de rotation pour donner une vision globale d’un lieu qui n’entre pas dans le cadre fixe de la caméra, comme un paysage ou un intérieur d’assez grande taille, ou simplement révéler un personnage ou un objet jusqu’alors hors du cadre. Il est aussi utilisé pour suivre un personnage ou un véhicule se déplaçant généralement lentement dans le décor. Un panoramique vertical servira plus fréquemment à montrer l’intégralité d’un bâtiment élevé, mais l’utiliser pour montrer un personnage, de bas en haut,  progressivement, peut avoir une valeur dramaturgique très forte, en instaurant une certaine tension chez le spectateur.

Le panoramique est généralement le plus fluide possible, sans arrêt brutal ou changement de rythme en cours de mouvement.

Mots-clés: plan panoramique

About author View all posts Author website

Christopher Guyon

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *