Le découpage technique : conseils et exemples

Comment faire un découpage technique ?

Un découpage technique précis et organisé c’est bien, mais trop précis et sur-découpé, ça ne l’est pas. Chaque plan à son importance, et c’est une règle de base avant de commencer un découpage technique. Pour autant, parfois cela ne sert à rien d’aller trop loin. C’est une indication de base qui est malgré tout utile d’avoir en tête.

Il est aussi très important d’avoir des notions de vocabulaires du cinéma, sous peine ne pas pouvoir remplir son découpage technique. Ainsi, connaitre les différents types de plans, la différence entre une scène et une séquence, la différence entre un plan et une prise et les mouvements de caméra est obligatoire. Il s’agit ici du b.a.-ba du cinéma, et si l’on ne connait pas ceci, aucune chance d’aller plus loin. Ce serait comme vouloir écrire une partition de musique sans connaitre le solfège ou simplement la gamme. Un peu compliqué n’est-ce pas ?

Il existe deux manières différentes de présenter et réaliser un découpage technique. La première est sous forme de texte, et la seconde est sous forme de tableau. De manière générale et d’après ce que je sais, le tableau est préféré au texte, car plus clair et simple. Il est donc plus souvent utilisé.

Ainsi, dans un tableau, il y a plusieurs choix de colonnes à placer, mais dans l’idéale, il y en a six, qui sont : Référence, Action, Image, Audio, Raccords et Remarques. Vous n’êtes bien sûr pas obligé de mettre toutes celles-là, mais nous présentons ici une vision globale de la chose. En revanche, même si vous alignez tout, vous n’allez pas nécessairement tout remplir. Par exemple, il n’y aura pas de remarques pour chaque plan.

Les différents points

La première colonne est très basique il s’agit de la référence du plan par rapport à la séquence. Ainsi, ceci va se noter X/Y avec X correspondant à la séquence et Y au plan. On prend une séquence du scénario que l’on découpe en plans quand on fait le découpage technique. Ceci permet ainsi de savoir quel moment on traite. Par exemple donc, si on écrit 2/9 je parle du plan numéro 9 de la deuxième séquence. Il peut y avoir d’autres manières d’inscrire la référence, mais celle-ci a l’avantage d’être claire et de se présenter de la même façon que ce que l’on écrit sur le clap avant chaque prise.

En ce qui concerne la colonne action, il s’agit de décrire rapidement ce qui se passe dans le plan, pour savoir de quoi l’on parle et ce que l’on traite. Tout simplement.

La colonne image est au cœur du découpage technique. C’est là que nous allons retrouver et définir les choix de cadrage, les choix techniques donc, que vous souhaitez effectuer pour le plan. On va ainsi y retrouver la valeur du plan, la plongée ou contre plongée, le mouvement de caméra… Tout ce qui va définir le placement et l’utilisation de votre caméra pour le cadrage !

Si vous choisissez d’inclure l’audio dans vos colonnes, il faudra préciser l’ambiance sonore que vous voulez mettre en place et qui vous semble importante à la mise en scène. Généralement, toutes les cases de cette colonne ne sont pas remplies, car ce n’est pas toujours essentiel.

La colonne des raccords est dédiée … aux raccords ! S’il y en a des importants, c’est là qu’il faudra se concentrer. Par exemple, c’est souvent que dans un film un personnage fume et dans le plan suivant il a regagné la moitié de sa cigarette ! Pour autant, ce n’est pas la colonne la plus remplie, déjà car ce n’est pas au réalisateur de veiller à ça quand il y a un script, et que le montage va souvent beaucoup changer ce qui pouvait être prévu.

Enfin, il reste la colonne la moins utilisée, celle des remarques. Il va s’agir de mettre là tout ce que vous auriez à dire qui ne va nulle part ailleurs. Disons qu’il est toujours pratique d’avoir cette colonne si jamais vous en avez besoin.

Garder cependant bien en tête que vous pouvez organiser votre découpage technique de manière différente que ce qui est présenter ici. Ce ne sont que des indications et des conseils. Je connais par exemple quelque qu’un qui va diviser la colonne Image en plusieurs colonnes et ne jamais se soucier des colonnes audio et raccord. La possibilité est multiple, mais vous avez au moins en tête ce qui doit être à tout prix présent pour traduire votre vision dans un découpage technique.

Voyons maintenant quelques exemples pour mieux comprendre tout ceci.

Pages : 1 2 3

About author View all posts

Vincent

1 CommentLeave a comment

  • Merci infiniment pour cet apport très essentiel pour des gens comme nous. Ça m’a beaucoup fait du bien. Merci encore.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *