«

»

Plan américain au cinéma

Définition du plan américain

Avant de rentrer en détail sur ce plan en lui-même, parlons un peu d’histoire… Pourquoi parle-t-on de plan « américain » ? Tout simplement parce que ce sont les américains qui sont à l’origine de ce plan, qui s’est véritablement démocratisé dans les westerns. Les réalisateurs souhaitaient que le pistolet soit visible à la ceinture de leurs cowboys et cadraient donc en dessous de la ceinture, au niveau des cuisses. Il est maintenant très utilisé dans la plupart des films quel que soit le genre.

Le plan américain cadre donc les personnages à hauteur de cuisses. La principale conséquence de cela est que le jeu du personnage est clairement mis en avant. Le réalisateur n’a pas obligation de combler l’espace avec le décor ou un objet. Deux personnages peuvent facilement être cadrés côte à côte dans un plan américain. Cela s’avère donc très utile lors de dialogues si le réalisateur ne souhaite pas modifier constamment la position de sa caméra ou tout simplement pour intensifier l’action, rendre les gestes des personnages plus visibles.

 

Exemples de plans américains

 

le plan américain est très utilisé dans les western

Plan américain dans Le bon, la brute et le truand de Sergio Leone

Quoi de mieux que l’un des meilleurs Western pour illustrer le cas du plan américain ? Dans ce plan issu du film Le bon, la brute et le truand, nous retrouvons tous les codes du plan américain. Le personnage de Clint Eastwood est cadré à hauteur de cuisses pour laisser apparaitre l’ensemble des éléments constitutifs de sa « panoplie » de cow-boy.

 

Le plan américain peut symboliser le duel

Plan américain dans Top Gun de Tony Scott

Ici, nous ne sommes plus dans un western mais le duel entre les deux personnages est évident et la plan américain renforce ce sentiment. Tom Cruise et Val Kilmer se font face et sont prêt à en venir aux mains pour régler leurs différents. Le cadrage au niveau des cuisses permet de montrer suffisamment des deux personnages pour comprendre qu’ils sont tous les deux prêts à se battre. Si le plan avait été plus large, nous n’aurions pas vu les expressions des personnages et donc pas aussi bien ressenti leur opposition. Au contraire, si le plan avait été plus rapproché, nous n’aurions pas forcément eu suffisamment d’informations sur leur posture et n’aurions pas forcément compris qu’il y avait un « duel » entre les deux. Le choix du plan américain était ici le meilleur.

 

Un plan américain en contre plongée, un classique des films de Tarantino

Plan américain dans Inglorious Basterds de Quentin Tarantino

Avec Inglorious Basterds, Quentin Tarantino a voulu rendre hommage aux Western. Il n’est donc pas surprenant de trouver de nombreux plans américains dans son film. Ici, le cadrage permet de voir l’arme que tiens le personnage dans sa globalité. La sensation de danger est là et est en plus renforcée par l’angle de prise de vue, en contre plongée.

Mots-clés: plan américain