Fin d’un film : comment terminer votre récit

the end credits film

Aujourd’hui, on poursuit notre exploration de l’écriture de scénarios, avec quelques conseils pour gérer la fin de votre récit. Comment écrire une bonne fin à votre histoire ?

Nous avons vu il y a quelques jours comment travailler vos personnages pour les rendre complexes et les faire évoluer. C’est, avec la structure du scénario, l’un des éléments essentiels pour proposer un script de qualité, qui pourra devenir un grand film. Un autre aspect essentiel est la fin : si votre récit a une fin peu satisfaisante, ou pire, n’a pas vraiment de fin, le spectateur restera… sur sa faim !

La structure en trois actes vous permet d’avoir un récit cohérent, avec des enjeux forts et une résolution. Les arcs narratifs vous permettent d’avoir des personnages que les spectateurs vont comprendre, voir auxquels ils vont s’identifier. Et d’un point de vue émotionnel, c’est la fin de votre film qui jouera un rôle non négligeable dans le ressenti à la sortie de la salle. Les récits d’Inception, Shutter Island ou encore Avengers Infinity War atteignent leur point culminant lors de leur épilogue. C’est à ce moment là que l’intensité est à son paroxysme. Pour ceux qui ne suivent pas, cela est lié au climax, que nous avons déjà abordé dans notre article Ecrire un scénario de court métrage. Il précède le dénouement. L’épilogue peut aussi se conclure avec une nouvelle chute, qui pourra bouleverser le spectateur.

N’aimez-vous pas les fins de films que vous n’avez pas du tout vues venir ? Ces fins sont celles qui restent longtemps en mémoire et elle inspirent les discussions sur le film pendant des jours, des semaines, voir des année ! Si vous aimez ce genre de fins, n’hésitez pas à consulter cette liste d’analyses de films et de leurs fins.

Construire une fin inattendue dans un film est une tâche complexe pour ne pas avoir un résultat grotesque et caricatural. La cohérence est le plus important. Mais si cela fonctionne, cela peut générer du buzz autour de votre scenario et laisser le public à bout de souffle lors des projections. A vous de trouver le juste équilibre entre un choc pertinent et un rebondissement tiré par les cheveux.

Certaines techniques d’écriture de scénario peuvent vous aider à créer une conclusion marquante, qui restera dans les mémoires de votre spectateur.

Orientez les spectateurs dans la mauvaise direction

La fausse piste est une technique très répandue à Hollywood, et on la retrouve dans de nombreux scripts. L’objectif principal est de faire croire aux téléspectateurs qu’ils ont tout compris avant de leur faire comprendre qu’ils se sont complètement trompés, qu’ils se sont fait manipuler, généralement au moment du Climax. Quoi de mieux que d’éloigner progressivement l’attention des téléspectateurs de la véritable résolution du film et de ne la révéler qu’à la fin ? Si c’est bien fait, les spectateurs seront ravis !

Mais comment faire ? Distillez au fil des scènes des indices sur la fin réelle qui ne seront pas vraiment perceptibles, et envoyez le spectateur se concentrer sur autre chose. Vous pouvez par exemple placer un indice lors d’une scène d’action, parce que l’attention des téléspectateurs sera concentrée sur celle-ci et pas sur votre indice.
Placez également les spectateurs dans la mauvaise direction en disposant de fausses informations, qui semblent vraies, lors de séquences plus posées. Les spectateurs seront attentifs et enregistreront plus facilement cette info comme un fait.

Dans tous les cas, restez le plus subtil possible afin que les spectateurs ne s’aperçoivent pas que vous essayez de les orienter dans la mauvaise direction. Si votre rebondissement est découvert par la plupart des gens, votre film est prévisible et la fin perd grandement en intérêt.

Prévoyez un Twist émotionnellement intense

Un moyen efficace de générer une tournure inattendue à la fin du script d’un film consiste à apporter un regard différent sur le parcours, l’arc narratif du personnage : que la fin soit inspirante ou décourageante, selon ce que vous aviez fait précédemment.

Ainsi, si votre histoire a été plus ou moins optimiste tout au long des deux premiers actes, une fin sombre peut vraiment prendre le public à dépourvu. Attention tout de même à ne pas gâcher tout ce que vous avez mis en place précédemment simplement pour surprendre. On le voit bien trop souvent en ce moment !

Inversement, si votre scénario est principalement un conte sombre et que la fin de celui-ci offre enfin à ses personnages un espoir, le public peut ressentir un soulagement. Cela créé une sensation de bien être qu’il peut être intéressante de rechercher. , Soumettre votre auditoire à des montagnes russes émotionnelles peut donc être très efficace.

Mettez-vous à la place du lecteur de votre scénario
C’est une technique simple mais efficace qui pourrait faire une énorme différence pour votre fin. Imaginez que vous êtes un étranger qui lit votre scénario sans vous connaître. Pouvez-vous imaginer différentes directions au récit ? Quelles autres fins pourriez-vous prévoir pour les personnages ?

Ecrivez et notez chaque fin potentielle que vous créez, puis supprimez-les toutes lorsque vous écrivez votre fin pour vous focaliser sur quelque chose de radicalement différent. Le résultat sera déroutant et ne plaira peut être pas à tout le monde, mais au moins, vous surprendrez le public qui découvrira votre film.

Utilisez la technique “Personne n’est en sécurité”
Certains films ne se terminent pas bien du tout. Et même lorsqu’il y a un happy end, certains arcs narratifs ne se terminent pas forcément de façon positive. Tous les personnages n’atteindront pas leurs objectifs et risquent même de ne pas survivre selon le genre de votre film. La technique du “No one is safe” a fait ses preuves dans de nombreuses occasions : Psychose d’Alfred Hitchcock, la série The Walking Dead…

En tuant des personnages importants ou en laissant l’intrigue prendre des tournures inattendues tôt dans le scénario, vous dites aux spectateurs qu’il ne faut rien prendre pour acquis. Il ne leur reste plus qu’à se laisser embarquer, tout en sachant que la destination vers laquelle vous les menez pourrait être une surprise totale.

Ce ne sont là que quelques-uns des moyens de donner à votre histoire une tournure inattendue. Mais, selon le genre, votre intrigue devrait normalement venir naturellement de ce que feraient vos personnages, des arcs narratifs. Trahissez cela, ou l’un des éléments essentiels d’un scénario, et tout ce que vous avez construit pourrait s’effondrer. Mais si vous naviguez avec succès entre les lignes et utilisez les astuces ci-dessus, vous pourriez créer une tournure, un twist, dont les spectateurs parleront encore pendant un moment.

About author View all posts Author website

Christopher Guyon

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *